Doctorat

Outils

  • Annuaire
  • Contact
  • Plan du site

Présentation

Directeur : Pascal HUGUET

Les recherches du laboratoire relèvent d’une thématique intégrée liée à l’étude de la régulation sociale des fonctionnements cognitifs. Cette régulation sociale s’exprime aussi bien dans les situations d’interactions entre individus, à travers la réalisation de tâches cognitives socialement finalisées en rapport avec les appartenances à des groupes, dans les situations où les normes sociales sont implicitement ou explicitement présentes ; à propos de renforcements (positifs ou négatifs) dont peuvent faire l’objet les individus lors de situations d’acquisition ou d’utilisation de connaissances en présence ou non d’autres individus etc...

Ce champ, relativement large, recouvre plusieurs entrées toutes fédérées dans la formation par la similitude des méthodes et des concepts de référence.

Il s’agit donc, dans l’étude de la cognition de prendre en compte les contextes et produits sociaux, tels que, par exemple les situations d’interaction, de comparaison, les rapports entre catégories d’appartenance ou bien encore les normes, valeurs et autres croyances, pour en mesurer les effets tant au niveau des constructions cognitives que des perfonnances et comportements de l’individu.

Le traitement de l’information, que celle-ci soit considérée comme sociale ou non sociale, la mise en oeuvre de conduites sociales, les cognitions résultantes de ces conduites, ou bien encore la façon dont l’individu construit sa connaissance des personnes et des groupes constituent les objets privilégiés à partir desquels se développe la problématique de régulation sociale des fonctionnements cognitifs. Activités mentales et conduites sont donc étudiées en rapport avec les insertions sociales du sujet.

Cet objectif de recherche s’accompagne de celui de vérifier, dans des domaines majeurs de la pratique sociale, la pertinence et le fonctionnement de la conceptualité utilisée. C’est pourquoi, par exemple, les pratiques scolaires et les pratiques organisationnelles peuvent constituer des champs d’élection de cette vérification. La démarche expérimentale constitue la méthodologie de référence.

Rendez-vous sur le site du LAPSCO, pour découvrir les conditions d’admission en thèse.